Coucou la compagnie !

 Après des mois sans laisser de nouvelles, un mois, pour être précise ^^, je me décide enfin à accorder, entre deux balles de la finale de Roland Garros, un peu de mon temps précieux à ne rien faire, pour dresser un portrait des semaines passées dans ce magnifique pays qu'est la Thaïlande...

 Aujourd'hui est une journée marquée sous le signe zodiaque du Lézard, et pour la première fois en presque trente jours, nous ne faisons absolument RIEN : non, nous ne partons pas en vadrouille en scooter, nous ne visitons pas mille et un temples, nous ne prenons pas un énième bus poussiéreux, nous ne bataillons pas avec un tuk-tuk pour négocier notre course... nous nous bornons à ne sortir que pour les besoins vitaux en fried rice et en coca, en un mot nous n'en glandons pas une ! ^^

 Et cela fait du bien :) ! Nous n'avons effectivement pas chômé pour profiter au maximum de notre visa et nous en avons avalé des kilomètres comme des ogres affamés, à traverser cet incroyable pays de long en large...

 Après un vol retardé à Kuala Lumpur, une traversée de nuit folklorique en minibus et une arrivée très tardive dans notre guesthouse où le proprio nous annonce que Patong est THE place to be to party à « donf » quand notre envie de festoyer est bien en-dessous du niveau de la mer, nous nous plongeons la tête la première dans la folie urbaine, et non pas dans les eaux turquoise paradisiaques que le nom de Phuket semble éveiller en toute personne qui se rappelle le fameux film « La Plage » où le jeune Léo finit complètement aliéné au milieu de la forêt où il a dû se retrancher...Lol...

 La découverte du pays ne démarre pas sous les meilleurs auspices : Phuket, ville brouillon envahie par les complexes touristiques, bétonnée même sur les rebords de mer, polluée par le tourisme sexuel apparent (ne me faites pas croire qu'une jolie minette de 20 est attirée par un vieillard bedonnant et baveux) où le soir nous nous faisons alpaguer pour aller observer le célèbre Ping Pong Show, ou comment maîtriser l'art d'extraire des objets incongrus de sa Cha... pardon pour les lecteurs sensibles... Le seul point positif, la présence de rillettes, de saucissons et de serrano au supermarché du coin dont on ne connaissait plus la texture ni la saveur depuis 6 mois !^^

 Nous nous sommes vite échappés de cet attrape-touristes pour nous réfugier au sud, vers Krabi, où nous avons pu nous envoler vers des îles alentours  aux eaux topaze et au sable blanc où les singes sont rois et où nous avons, entre autre,  adopté illégalement le chaton du voisin pour 3 jours..

 Puis nous avons pris un bus de 15 heures pour remonter jusqu'à Bangkok où nous avons visité la ville par les bateaux locaux qui vous mènent d'un bout à l'autre de la rive, où nous avons admiré les nombreux temples, statues divines et autres buddhas, où nous avons arpenté le trop touristique marché flottant qui a fait bouillir Cyril que j'avais réussi à amadouer pour l'occasion, où nous avons failli nous perdre dans l'immense complexe commercial, où nous avons été noyés dans une manifestation contre les agissements du premier ministre, et  enfin, où nous avons goûté aux joies culinaires, musicales et artistiques des rues animées de la capitale...

 Nous avons ensuite pris la direction du Nord en nous arrêtant pour quelques jours à Chiang Mai où il nous a pris des lubies plutôt fantasques de monter au sommet d'une montagne de 2500 mètres en scooter, d'aller caresser des gros chats qui peuvent vous croquer le bras en une bouchée, de faire le grand chelem des cascades du coin et de manger depuis un barbecue roulant de la viande qu'on espère être du poulet...^^

Nous sommes redescendus ensuite à Sukhothai puis Ayuthaya pour admirer les ruines de l'empire thailandais classées au patrimoine de l'Unesco et de nouveaux temples, une activité qui n'est que très rarement payante, un aspect primordial quand notre budget se limite à 30 euros/jour pour deux !

Et enfin, car je sens que l'ennui pointe devant cette énumération touristique pour ne pas dire « emmerdistique »^^, nous voilà maintenant à Kanchanaburri où nous avons exploré les 7 STEP WATERFALLS où on a pu faire du toboggan naturel, se baigner au pied des cascades, se prendre pour Tarzan et Jane de la Jungle et se faire rogner gratuitement les peaux mortes des pieds par les poissons morfales^^... Hier, nous avons emprunté le « Deathrail train », vestige historique de la 2nde guerre mondiale qui nous transporte par je ne sais quel miracle sur des rails de bois !

 Voilà, maintenant Nadal a gagné depuis plus d'une heure que j'ai commencé ce long article, et vous comprenez peut-être mieux le nouvel album proposé comme d'habitude sur la droite, intitulé Thailand surnommée, Smile-Land, en référence à ce cher Kaa, rencontré à Ayuthaya qui détient un très bon remède après un voyage en bus EPIQUE !^^

L'itinéraire a été, j'espère, assez bien retracé, voici pourquoi je clame aujourd'hui qu'il est bon de ne rien branler !^^ Sur ce, amis du monde entier LOL, je terminerais par citer non pas un illustre philosophe mais une phrase trouvée sur un panneau qui résume bien trop la Thailande : « If you're looking for love in Thailand, go get you a puppy ». A vos dictionnaires, bonsoir !^^